Search
vendredi 18 août 2017
  • :
  • :

La CFDT, le premier syndicat en France

Moins d'une minute 2 Supérieur à 2 minutes

La CFDT est devenue vendredi 31 mars, dans le secteur privé, le premier syndicat en France, ce qui lui permettrait  dorénavant de signer seule un accord au niveau national. Cette responsabilité est d’autant plus importante, qu’elle engage les militants et les élus à s’impliquer dans un syndicalisme résolument réformiste et progressiste, en capacité d’instaurer des négociations au sein même de leurs  entreprises, avec des propositions constructives collant aux réalités sociétales actuelles,  pour obtenir toujours plus de résultats dans l’intérêt des salariés.

Laurent BERGER s’exprime ainsi : « Cette première place confirme que notre type de syndicalisme, capable de regarder la réalité en face pour mieux la transformer, capable de faire des propositions, de s’engager dans la négociation et d’obtenir des résultats concrets, répond aux attentes des salariés »

En effet, il n’y aura pas de progrès économique et social durables sans un dialogue social de qualité,  fondé sur la recherche de compromis bénéfiques à tous. Quel que soit le Président de la République élu en mai prochain, les syndicats et à plus forte raison la CFDT, auront un grand rôle à jouer.

Les militants et élus CFDT, prêts à s’engager dans cette ambition d’écrire la nouvelle page du syndicalisme français et européen de demain auront à le faire, conscients de leurs responsabilités et du travail à fournir pour y parvenir.

Se former à un dialogue social constructif, s’informer sur  les évolutions économiques et les changements vécus par nos voisins européens, connaître et comprendre les travaux de la Confédération Européenne des Syndicats,(CES), et leur interaction avec les orientations prises par notre Confédération, se professionnaliser pour être en capacité de convaincre et développer la syndicalisation, construire des propositions avec et pour les salariés et les défendre au cœur même des entreprises dans le respect des échanges, sont aujourd’hui les challenges qui nous sont proposés. A nous de les saisir et de porter haut nos valeurs. La CFDT est la première organisation syndicale, servons nous de cette réussite pour défendre les grands acquis que sont notamment la sécurité sociale solidaire,  la retraite par répartition et conquérir des droits nouveaux. Dans et hors de leur entreprise ou de leur service, la maîtrise par les salariés de leur propre avenir, par ce que pèse leur représentativité,  se doit d’être,  pour la CFDT, un axe prioritaire de revendication et une volonté d’émancipation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *